Des commentaires parfois nuisibles

La compréhension écrite est l’épreuve du DELF B2 qui semble la plus facile.

Mais il convient de faire attention, car bien réussir à cette épreuve nécessite un minimum de préparation, notamment méthodologique.

En effet, que faites-vous en premier lorsque vous recevez un exercice de compréhension écrite ? Vous lisez le texte ? Erreur ! En effet, le jour de l’examen, vous avez seulement 1 heure pour lire 2 textes (l’un de type informatif et l’autre de type argumentatif) et répondre aux questions. Ainsi, si vous lisez  d’abord le texte sans connaître ce qu’on attend de vous (c’est-à-dire les questions) vous allez perdre de 5 à 10 minutes (!) car de toute manière, après avoir lu les questions vous devrez à nouveau relire tout le texte.

Donc, mes CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES DU JOUR sont les suivants :

1 – Lisez le titre et les chapeaux de l’article (s’il y en a) pour prendre connaissance du thème général de l’article. Si le titre est bizarre ou incompréhensible, lisez seulement la première phrase afin, je le répète de seulement connaître le thème.

2 – Lisez les deux ou trois premières questions. Attention : parfois la première question est générale et concerne tout le texte. Ne perdez pas trop de temps sur elle : si vous ne trouvez pas immédiatement la réponse, passez à la deuxième question.

3 – Cherchez les réponses à chaque question dans le texte. (Vous commencez donc à proprement parler à lire l’article seulement maintenant). Mais attention, vous ne devez pas lire tout l’article. Vous allez « partir à la pêche » comme je le dis tout le temps dans mes cours. C’est-à-dire que vous avez une question précise à laquelle vous cherchez une réponse précise. Par exemple, si votre question est « Quelle solution a été trouvée au problème du travail des seniors en 2008« , vous allez faire une recherche active du mot « 2008 » dans le texte. Une fois ce mot trouvé, vous allez lire précisément et activement le texte et relire la question. Vous êtes ainsi en position de répondre rapidement et (j’espère) correctement à la question. En poussant un peu la provocation, on pourrait même dire qu’on peut réussir à l’épreuve de compréhension écrite DELF B2 sans même lire la totalité des textes, car nous nous intéressons en premier lieu aux questions.

4 – Une fois que vous pensez avoir trouvé la bonne réponse je vous conseille de souligner la phrase dans le texte et d’inscrire le numéro de la question à côté. Ce n’est pas obligatoire pour l’examen (car nous ne lisons pas vos notes sur le texte mais seulement vos réponses) mais grâce à cette méthode vous allez à nouveau gagner du temps car vous pourrez revenir au texte et voir visuellement où se trouvent les phrases que vous pensez pertinentes pour répondre aux questions.

5 – Relisez bien la (les) question(s) avant d’écrire votre réponse définitive.

Voilà. C’est dit.

Je pense que nous pouvons maintenant passer à la pratique avec un article et des questions que j’ai créées exactement comme dans le format de l’examen DELF B2 (sauf la photo que j’ai rajoutée, mais c’est quand même plus sympa avec une photo, non ? ^^). Vous aurez ainsi un article de 500 mots environ avec une note totale de 13 points (les 12 autres points de l’examen seraient sur un deuxième exercice).

Le thème de cette compréhension écrite ? Les commentaires sur les sites Internet et les problèmes associés.

Bon courage et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires.

  1. Lisez les questions.

    Télécharger les questions
  2. Vérifiez vos réponses.

    Télécharger le corrigé

9 commentaires sur “Des commentaires parfois nuisibles”

  1. Je donne à peu près le même conseil à mes élèves : partir à la pêche.

    Surtout pour les questions « vrai/faux + justification » ==>

    Surligner (très important, les surligneurs!) les mots/expressions importantes des affirmations, et tenter de retrouver à peu près la même chose dans une seule phrase dans le texte, en commençant à chercher l’expression la plus spécifique (celle qu’on est le moins susceptible de trouver régulièrement dans le texte), et une fois qu’on a trouvé ce mot, il est très probable que la réponse se trouve pas très loin.

    Mais quoi qu’il en soit, les surligneurs (jaune, orange, rose, bref des couleurs claires pour gêner le moins possible la lecture et évidemment pour que ça « saute aux yeux » afin de faciliter la lecture) sont le meilleur ami des candidats. Et bien entendu, surligner les mots-clés des QUESTIONS, effectivement, et partir à la pêche.
    Même constat de mon côté.

  2. Bonjour,
    Faut-il recopier les réponses du texte ou les reformuler pour les questions comme 2 et 6?

    Merci d’avance.

    1. Bonjour Annabelle,
      Pour la question 2, par exemple, vous pouvez recopier le texte « les espaces de commentaires en-dessous des articles n’ont jamais apporté, la plupart du temps, ce pourquoi ils étaient conçus à savoir créer des débats riches et intéressants. » et la réponse sera bien entendu considérée comme correct.

      Je déconseille néanmoins la citation pure et simple pour deux raisons :
      – lorsque vous avez bien compris la question et trouvé la réponse, et que vous en êtes sûr il est facile de reformuler afin de répondre précisément à la question
      – souvent, les candidats citent une partie de texte sans qu’il n’y ait même de verbe dans leur réponse. Par exemple si vous répondez « à savoir créer des débats riches et intéressants » ou encore pire « créer des débats riches et intéressants » ou « des débats riches et intéressants » je ne donnerais jamais le nombre maximal de points pour cette réponse car cette dernière doit être construite – il doit s’agir d’une phrase. Vous pouvez faire des fautes dans cette phrase (nous évaluons ici la compréhension et non la production écrite) mais écrire des mots séparés sans construire une phrase sera considéré comme un signe que le B2 est un niveau encore non acquis.

      En général, il faut simplement bien lire la question et y répondre.

      Si la question commence par POURQUOI, la réponse doit commencer par « PARCE QUE », « CAR », etc. Sans cela, on peut à juste titre considérer que la question n’est pas comprise. Or, cela fait partie de la compréhension des écrits.

      🙂

  3. bonjour, Jerôme
    je trouve que votre est très profitable pour les candidats comme moi, je suis en train de préparer DALF C1.
    Merci pour vos sources et vos conseils.
    Mais est-ce possible de publier plus d’exercices de NIVEAU C1?
    merci encore une fois.

    1. Bonjour Syrah !
      Merci pour votre commentaire.
      Je vais bien sûr ajouter des ressources mais ce n’est pas évident d’en ajouter souvent car cela fait un travail tout de même considérable. J’essaierai de faire de mon mieux pour aider tous les candidats du monde entier 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous

x

PARTAGEZ DES RESSOURCES SUR PARTAJON

x